PGE : les premiers chiffres de l’Observatoire !

ECF > Articles > PGE : les premiers chiffres de l’Observatoire !
pge-les-premiers-chiffres-de-lobservatoire

PGE : les premiers chiffres de l’Observatoire !

Après avoir organisé un live avec la BPI sur le PGE (que vous pouvez retrouver ici), nous souhaitons poursuivre le travail commencé lors du lancement de l’OBSERVATOIRE PGE, il y a quelques semaines, pour centraliser les problèmes que vous avez rencontrés, avoir une base de données, avec des chiffres et statistiques, alerter les pouvoirs publics afin que les ajustements jugés nécessaires soient effectués.

Vous nous avez adressé de nombreuses réponses que nous souhaitons partager, comme nous nous y étions engagés, avec vous. Nous constatons que dans 57 % des cas, les banques mettent plus de 5 jours à répondre à une demande de PGE et que 51 % des demandes concernent plus de 20 % du CA de l’entreprise concernée par la demande de PGE.

Nous avons également pu évaluer les raison des rejet. Dans 34% des cas, il s’agit de fonds propres insuffisants, dans 6% des cas la cotation Banque de France est trop dégradée, dans 10% des cas le niveau d’endettement est élevé et dans 66% des cas d’autres raisons sont invoquées. Il y a bien un écart entre l’attitude des banques et les consignes du Gouvernement de rendre le PGE accessible au plus grand nombre et avec un minimum de contraintes administratives.

Ces chiffres montrent bien que le dispositif doit encore être amélioré et pour cela, nous avons besoin de vous pour continuer à nous alerter :

  • Une seule fois en remplissant ce document pour votre cabinet

Donnez votre avis sur le PGE

· Et à chaque fois que vous traitez un dossier PGE pour un de vos clients, en remplissant ce document.

Déclarer un dysfonctionnement à l’observatoire

Nous ne manquerons pas de continuer à vous tenir informés, à la fois des statistiques fournies par cet observatoire et des retours des pouvoirs publics.

La Fédération ECF est à vos côtés depuis le début de la crise pour faire valoir l’intérêt de la profession !

Fier d’être expert-comptable, fier d’être commissaire aux comptes.

About the Author

louis Louis