Retraites : le discours du Premier Ministre ne nous a ni convaincus ni rassurés

ECF > Articles > Retraites : le discours du Premier Ministre ne nous a ni convaincus ni rassurés
retraites

Retraites : le discours du Premier Ministre ne nous a ni convaincus ni rassurés

Dans son discours du 11 décembre, le Premier Ministre a confirmé la construction d’un régime universel et la fin des régimes spéciaux et autonomes.
La seule grande nouveauté est le recul de l’âge pivot qui est logique avec l’évolution démographique et indispensable pour le financement des retraites futures. Pour le reste, c’est la reprise du rapport DELEVOYE et sa fixation d’un périmètre à 3 PASS qui mettra fin aux caisses autonomes des professions libérales.

Sur une réforme aussi majeure, la faute du gouvernement est de ne pas pouvoir produire d’informations fiables. Les grands principes d’universalité, de justice sociale et de responsabilité développés par Edouard PHILIPPE sont loin de nous suffire.

Ce que dit le Premier Ministre Et ce qui va se passer pour les EC-CAC
UNIVERSALITÉ « La loi donnera des garanties incontestables sur la valeur du point, pour garantir le niveau de retraite ».
  •  Le régime universel augmentera fortement les cotisations des plus modestes et baissera les retraites de chacun.
  • Une caisse unique aura des taux de rendements beaucoup plus faibles que la CAVEC.
JUSTICE SOCIALE « Nous préserverons et améliorerons le système de la réversion ».
« Les réserves resterons dans les caisses des professionnels concernés ».
  • Le dispositif de la réversion à 100%, propre aux experts-comptables, disparaîtra.
  • Les réserves des caisses serviront d’amortisseur à la hausse substantielle des cotisations ! Elles seront donc spoliées.
RESPONSABILITÉ « La gouvernance du système sera confiée aux partenaires sociaux, sous la supervision du Parlement. »
  • Le gouvernement veut tout centraliser. Les partenaires sociaux seront sous contrôle strict de l’Etat.

Le Premier Ministre demande la confiance et promet une phase de concertation, tout en évoquant des ordonnances rapides.

Stop à la fausse concertation ! Oui à la vraie négociation !

About the Author

louis Louis