Le fisc ne veut plus encaisser de chèque de plus de 1000 euros

ECF > Articles > Le fisc ne veut plus encaisser de chèque de plus de 1000 euros
le-fisc-ne-veut-plus-enchaisser-de-cheque-de-plus-de-mille-euros

Le fisc ne veut plus encaisser de chèque de plus de 1000 euros

Les contribuables ne pourront pas payer leur taxe foncière par chèque si celle-ci dépasse le millier d’euros, rappelle le ministère des Finances.

Fini le temps où les contribuables pouvaient envoyer au fisc un chèque pour régler leur taxe foncière avant le 15 octobre. Alors que les avis d’imposition pour les taxes locales arrivent dans les boîtes aux lettres – qu’elles soient numérique ou non – la direction générale des Finances publiques (DGFiP) a rappelé vendredi qu’elle n’acceptait plus les gros chèques. «Depuis le 1er janvier, le paiement par voie dématérialisée est obligatoire pour tout montant à payer supérieur à 1.000 euros, a-t-elle insisté dans un communiqué. Pour un montant supérieur à 1.000 euros, vous ne pouvez plus payer par chèque, TIP SEPA ou virement, mais uniquement par prélèvement bancaire.»

Deux solutions sont offertes aux contribuables concernés. D’abord, il est possible de payer en ligne sur le site officiel impots.gouv.fr – ou l’application mobile «Impots.gouv» . Grand seigneur, le fisc offre alors cinq jours de plus pour payer la taxe foncière, et un répit entre le paiement et le prélèvement sur le compte bancaire. «Vous avez donc jusqu’au 20 octobre minuit, et votre prélèvement sera effectué sur votre compte bancaire le 25 octobre», précise la DGFiP.

Deuxième solution, adhérer au prélèvement à l’échéance. C’est-à-dire que le fisc prélève automatiquement sur le compte bancaire du contribuable la somme due. «Cette adhésion doit être enregistrée au plus tard le 30 septembre pour l’échéance du 15 octobre, précise toutefois la DGFiP. Le prélèvement sera alors réalisé sur votre compte bancaire le 25 octobre.»

En 2019, le seuil des paiements par chèque, TIP SEPA ou virement sera encore abaissé, à 300 euros.

Le paiement en cash découragé

L’administration fiscale tente aussi de décourager les paiements en liquide dans les trésoreries publiques. Le seuil de paiement en liquide a été régulièrement abaissé ces dernières années, dont la dernière fois en janvier, à 150 euros. Problème, les gens reviennent plusieurs fois pour régler leur dû, a appris, auprès des personnels de guichet, le ministre de l’Action et des comptes publics Gérald Darmanin. Celui-ci veut donc externaliser ce service et passer des appels d’offres dans les territoires pour que le bureau de poste, par exemple, propose ce service.

 

About the Author

ecf