Séisme pour le commissariat aux comptes – la presse en parle

ECF > Articles > Séisme pour le commissariat aux comptes – la presse en parle
seisme-commissariat-aux-comptes-presse-parle

Séisme pour le commissariat aux comptes – la presse en parle

AGEFI – LES CAC PRÉPARENT LEURS CONTRE-PROPOSITIONS A BERCY

 Dans un article du 25 avril pour l’AGEFI, Olivier SALUSTRO, président de la CRCC de PARIS rappelle que « rien n’est encore décidé ».

Les CAC n’ont pas encore dit leur dernier mot.

Retrouvez l’article en intégralité : cliquez ici.

 

LYON ENTREPRISES

 Olivier ARTHAUD, président de la CRCC de Lyon et Damien DREUX, président du CROEC de Rhône Alpes s’expriment dans Lyon Entreprises

 « On retire le seul outil indépendant qui assure le bon fonctionnement des entreprises »

 Un commissaire aux comptes est au service de l’intérêt général et vérifie que les comptes publiés par les sociétés sont conformes aux normes légales. À titre d’exemple, « 40% des comptes annuels à Grenoble sont audités, et modifiés avant certification pour assurer leur conformité », explique Damien DREUX, président de l’Ordre des Experts-Comptables Rhône-Alpes.

Un métier essentiel remis en cause par Bruno LE MAIRE, qui a « considéré que les contrôles étaient trop lourds pour les petites entreprises », dénonce Olivier ARTHAUD.

Retrouvez l’article en intégralité : cliquez ici.

 

ECO SAVOIE MONT BLANC – LES PROFESSIONS DU CHIFFRE PRÊTES A RÉGLER LEURS COMPTES

Dans un article du 20 avril 2018, Lilian RUBIN-DELANCHY, président de la CRCC de Chambéry et Damien DREUX, président du CROEC de Rhône-Alpes préviennent : « nous avons toujours été gentils et policés. Mais là, on va changer de discours ».

Retrouvez l’article complet ici.

Source : Eco Savoie Mont-Blanc.

 

OPTION FINANCE – UN SÉISME POUR LA PROFESSION

 Dans un article publié le 23 avril dans Option Finance, Jean-Luc FLABEAU s’exprime :

« Nous allons continuer à nous battre sur les seuils, sur le maintien de l’audit des filiales dans les groupes de sociétés et sur les mesures transitoires pour étaler les effets de la réforme dans le temps. Et réclamer aussi l’indemnisation de la profession si nous n’obtenons pas satisfaction. »

« Environ 3 000 cabinets vont perdre plus de 50 % de leur chiffre d’affaires, nous prévoyons 8 000 licenciements. »

Retrouvez l’article en intégralité au lien suivant.

Retrouvez l’article d’Olivia DUFOUR sur Option Finance.

 

L’ESSOR : LOI PACTE – LES COMMISSAIRES AUX COMPTES LAISSÉS POUR COMPTE ?

 Dans un article du 19 avril pour l’Essor, Damien DREUX, président du CROEC de Rhône-Alpes redoute « la disparition des commissaires aux comptes » en France avec un marché qui risque de se concentrer entre les mains de quelques gros cabinets. Il évalue leur nombre à pas plus de sept, dont cinq d’origine anglo-saxonne.

Découvrez l’intégralité de l’article au lien suivant.

 

LE TOUT LYON – COMMISSAIRES AUX COMPTES ET EXPERTS-COMPTABLES : 1 + 1 = 1 !

 Dans un article du 19 avril, Olivier ARTHAUD, président de la Compagnie régionale des commissaires aux comptes de Lyon et Damien DREUX, président de l’Ordre des experts-comptables Rhône-Alpes, parlent d’une seule voix sur la suppression annoncée de la profession de commissaire aux comptes.

 Découvrez l’intégralité de l’article au lien suivant.

 Jean-François MALLEN, président de la Commission CAC est également présent dans les colonnes du TOUT LYON

Lien vers l’article : cliquez ici ici.

 

WANSQUARE – LOI PACTE, INQUIÉTUDE DES COMMISSAIRES AUX COMPTES

 Dans un article du 19 avril d’Olivia VIGNAUD pour Wansquare, Jean-Luc FLABEAU déclare : « on va décapiter notre profession ».

« Nous allons arriver à des pertes d’emploi nettes car des CAC vont devoir arrêter leur activité et de l’autre côté le coût d’audit économisé par les entreprises ne sera pas suffisant pour qu’elles puissent embaucher ».

« On peut imaginer un audit allégé qui coûterait jusqu’à 40 % de moins de temps aux CAC et donc d’argent aux PME. »

Retrouvez l’intégralité de l’article au lien suivant : cliquez ici.

 

ACTEURS DE L’ÉCONOMIE – LA TRIBUNE – Vers une suppression des commissaires aux comptes dans les PME ? “Une aberration”

Olivier ARTHAUD, président de la Compagnie régionale des commissaires aux comptes de Lyon et Damien DREUX, président de l’Ordre des experts-comptables Rhône-Alpes, clament, dans une tribune publiée le 19 avril leur “incompréhension” et leur “aberration” suite au projet du gouvernement de vouloir supprimer l’obligation pour certaines entreprises de faire appel à un commissaire aux comptes pour certifier leurs comptes annuels.

Retrouvez l’article en intégralité : cliquez ici.

 

 LE MONDE DU CHIFFRE – QUEL AVENIR POUR LE CAC ?

 Dans un article publié le 19 avril, Le Monde du Chiffre donne la parole au président d’ECF.

Au sujet du projet de relèvement des seuils de l’audit légal dans les PME, Jean-Luc FLABEAU déclare que «  la vision européenne de l’audit du ministre Bruno Le Maire est complètement tronquée ».

Il met en garde contre ce projet qui va « instaurer une concentration énorme du marché de l’audit au profit des grands cabinets anglo-saxons alors que la Commission européenne elle-même, dans un rapport de septembre dernier, pointe du doigt cette concentration dans de nombreux Etats membres et souhaite la réduire. »

Jean-Luc FLABEAU attire ensuite l’attention sur l’étude d’Accountancy Europe consacrée à la valeur de l’audit dans les PME et insiste sur « l’importance d’une adaptabilité de l’audit dans les petites structures, perspective soutenue par ECF depuis plusieurs années ».

Il souligne enfin l’exemple de la Suède qui a augmenté les seuils d’audit en 2010 pour s’apprêter à les redescendre aujourd’hui, percevant les écueils de cette mesure : erreurs comptables, risques de fraude, obstacles au financement des TPE-PME…

Pour le président d’ECF, « Il est évident que la France va suivre la même trajectoire, sauf qu’entretemps  les commissaires aux comptes libéraux seront définitivement sortis du marché… Bruno Le MAIRE, qui vient d’enfoncer le clou sur une station de radio, décide seul de tuer la profession de commissaire aux comptes. Il va supprimer 8 000 emplois importants. Il casse une filière et toute la formation des jeunes. Et surtout, le ministre altère la sécurité économique des nombreuses PME de l’hexagone. »

Retrouvez l’intégralité de l’article au lien suivant : cliquez ici.

  

RMC / BFM : Interview de Bruno LE MAIRE par Jean-Jacques BOURDIN

 Le 19 avril dans l’émission BOURDIN DIRECT, le ministre de l’économie a tenu des propos alarmants :

Jean-Jacques BOURDIN: Est-ce que vous allez supprimer l’obligation imposée aux PME de certifier leurs comptes ? Pas de commissaires aux comptes pour les PME à moins de 8 millions d’euros de CA…

Bruno LE MAIRE : Nous allons appliquer la règle européenne, parce qu’il y a quelque chose de totalement surréaliste en France : on dit, il faut que les PME grandissent, mais dès qu’elles grandissent, on leur rajoute des obligations et après on se plaint qu’elles ne grandissent pas.

Pourquoi est-ce que l’on ne retient pas le seuil européen qui est un seuil simple de 8 millions d’euros de CA – 50 salariés ?

Pourquoi a-t-on durci ce seuil par rapport à tous nos partenaires, notamment nos partenaires allemands ?

Je veux qu’on applique le seuil européen qui permettra à des millions de PME, qui sont soumises à ce seuil, de ne plus payer en moyenne 5 500 € pour faire certifier leurs comptes. Ce n’est pas utile de leur imposer cette obligation, elles pourront le faire si elles le souhaitent sur la base du volontariat.

Je vois bien les réticences des commissaires aux comptes, je les écoute, je vais discuter avec eux, je suis prêt à leur faire des propositions sur les délais, sur de nouvelles activités qu’ils pourraient avoir.

Mais ma détermination est totale, cela sera dans la loi PACTE parce que nos entreprises doivent grandir pour exporter et pour donner du travail aux Français.

Lien vers l’émission, cliquez ici.

 

About the Author

louis Louis