Réforme territoriale : constat d’échec

ECF > Articles > Réforme territoriale : constat d’échec
reforme-territoriale-constat-dechec

Réforme territoriale : constat d’échec

Afin d’adapter nos conseils régionaux à la carte administrative de notre pays, la session du CSOEC de mars 2016 a voté à l’unanimité un mandat exceptionnel de 2 ans pour permettre la mise en place de la réforme territoriale.

Mais après une année de majorité IFEC au CSOEC, rien n’a bougé. Notre institution serait-elle incapable de moderniser son organisation administrative ?

Face à cette situation, notre Ministère de tutelle, par un décret à paraître prochainement, reporte les élections d’un an par rapport au calendrier initial. Les scrutins dans les CROEC se dérouleront donc fin 2019.

Une situation d’autant plus ubuesque dans cette période de très grands enjeux pour la profession : recrutement dans nos cabinets, transition numérique pour tous, simplification de la vie des professionnels, etc.

Dans les toutes prochaines semaines, les pouvoirs publics attendent de la profession de nouvelles règles électorales. C’est dorénavant de la seule responsabilité du président du CSOEC d’aboutir à une solution concertée et consensuelle. La crédibilité de nos instances, et plus largement de notre profession, en dépend.

Monsieur le président, il est en grand temps que l’institution s’intéresse enfin aux véritables préoccupations des cabinets.

About the Author

louis Louis