Lettre aux électeurs de la CRCC de Rennes

ECF > Élections > Lettre aux électeurs de la CRCC de Rennes
lettre-aux-electeurs-de-la-crcc-de-rennes

Lettre aux électeurs de la CRCC de Rennes

Chère consœur, cher confrère,

Soutenir ECF en votant pour la liste conduite par Florence FLACK et Philippe PUJO, c’est marquer votre refus de la politique conduite par la CNCC, votre refus de la sur-transposition de la réforme européenne et votre refus de la mise sous tutelle renforcée de notre Compagnie nationale dont tous les pouvoirs sont désormais entre les mains du H3C.

Mais soutenir ECF, c’est surtout marquer votre adhésion aux valeurs que nous partageons, aux idées que nous concrétisons et à la vision de la profession que nous défendons. Une profession forte et unie, une profession respectée et reconnue, une profession qui n’a renoncé ni à sa déontologie, ni à son indépendance.

Nos élus ne sont sous la dépendance économique d’aucun intérêt privé, nos élus agissent chaque jour, et pas seulement durant les périodes électorales, pour la défense de l’exercice libéral, pour la promotion de notre savoir-faire et de notre expertise, pour la reconnaissance de la signature de chaque commissaire aux comptes, quels que soient sa taille et le nombre de mandats qu’il détient.

Nous nous sommes battus pour obtenir une norme PE. Nous n’avons obtenu qu’une norme d’application réduite et limitée. Nous demandons une norme PME d’application large, seul moyen d’éviter à terme un relèvement des seuils. Nous sommes convaincus qu’un audit adapté répondant aux attentes du marché en termes de coût et d’efficacité permettra le maintien des seuils actuels. Qui aujourd’hui peut comprendre qu’il faille mettre en place les mêmes diligences pour certifier les comptes d’une PME et d’une multinationale ? L’inflation normative, au détriment du jugement professionnel, a renchéri et complexifié l’audit. Le résultat est devant nos yeux : de nombreux confrères se résignent et le commissariat devient une chasse gardée pour quelques-uns. Non, ce n’est pas le « pack ambassadeur » ni le « Choc PME » de la CNCC qui évitera un relèvement des seuils !

Sur ce thème comme sur beaucoup d’autres, nous ne comptons plus le nombre de fois où, dans les couloirs de la Compagnie nationale, des élus de la majorité sont venus remercier ECF pour la défense des indépendants. Pourtant, au moment du vote, l’appartenance et la solidarité syndicale reprenaient le dessus sur le bon sens et l’intérêt de la profession…

Florence FLACK, candidate CRCC Rennes

Philippe PUJO, candidat CRCC Rennes

Philippe BUSSON, Président ECF BRETAGNE

About the Author

louis Louis