Temps partiel : ECF entendu, la mobilisation continue

ECF > Articles > Temps partiel : ECF entendu, la mobilisation continue
temps-partiel-ecf-entendu-la-mobilisation-continue

Temps partiel : ECF entendu, la mobilisation continue

 

Michel Sapin a annoncé vendredi dernier un report de 6 mois (au 30 juin) de l’application de la loi imposant un minimum de 24h00 hebdomadaire pour toute nouvelle embauche. 

Sans considérer cela comme suffisant, ECF se félicite de ce premier pas.

ECF pense qu’il est indispensable d’aménager le temps partiel au sein de la branche et notamment afin d’exclure certaines catégories de salariés, tels que les personnels d’entretien, des 24h00 minimum obligatoires. 

 ECF reste donc mobilisé pour vous défendre et rappelle ses objectifs :

 

ECF propose : 

  • de maintenir la faculté pour l’employeur de refuser le passage à 24 heures compte tenu de l’activité économique de l’entreprise,

Ou à défaut : 

  • de créer un nouveau motif réel et sérieux de licenciement adapté à cette situation : le licenciement pour impossibilité d’adaptation à 24 heures du volume de travail.

Pour consulter l’espace social en ligne d’ECF ou pour contacter le service, merci de cliquer ici

Plus que jamais, ECF à vos côtés !

Plus d’articles…

About the Author

ecf