Présidentielle : comparatif des programmes des candidats

ECF > Articles > Présidentielle : comparatif des programmes des candidats
comparatif-programmes-candidats

Présidentielle : comparatif des programmes des candidats

A la veille de l’élection présidentielle, ECF s’intéresse de près aux propositions des différents candidats et de leur impact sur la profession.

Nous avons sélectionné les trois candidats dont les idées sont les plus avancées en matière fiscale et économique. Les autres prétendants à la fonction suprême de l’Etat ont abordé ces sujets mais de manière bien trop abstraite pour en extraire une action concrète. A ce stade, les projets des uns et des autres regorgent plus souvent de grands principes et de belles intentions que de mesures réalistes, réalisables et chiffrées. Une ex-candidate de 2012 affirmait que « quand c’est flou, il y a un loup ! ».

Nous avons donc préféré sélectionner les promesses les plus précises dans le tableau comparatif qui suit.

Sources : IFRAP, Le Monde, Le Point, Le Parisien, sites et blogs des candidats.

 

François FILLON Emmanuel MACRON Benoit HAMON
Dépense publique 100 milliards d’euros d’économies en 5 ans Poursuite des réductions des dépenses publiques

Des dépenses publiques vers les 50% du PIB en 2022

Créer une alliance interétatique, politique et sociétale pour imposer un moratoire sur le pacte budgétaire européen
Impôt sur les sociétés Baisser le taux d’IS à 20% et le réformer pour encourager le réinvestissement en France  ???   ???
Impôt sur le revenu Alléger la fiscalité des revenus des ménages de 10 milliards d’euros

Simplifier le barème de l’impôt sur le revenu et élargir son assiette

  ??? Individualiser, élargir son assiette par la fusion avec la CSG, et le rendre plus progressif par une augmentation du nombre de tranches
Impôt sur la fortune Supprimer l’ISF Réformer l’ISF en supprimant la part taxée du capital productif tout en
continuant de taxer la rente immobilière
  ???
TVA Augmenter de deux points les deux taux supérieurs de la TVA – hors produits de première nécessité   ???   ???
Mesures sur le patrimoine Diminuer les droits sur les donations

Instaurer un bail homologué assorti d’un avantage fiscal pour le propriétaire en échange d’une location à loyer abordable pour le locataire

  ???   ???
Mesures fiscales pour les ménages Abroger la réforme du prélèvement à la source
Porter le plafond du quotient familial à 3.000 eurosSupprimer la cotisation salariale maladie

Supprimer certaines niches fiscales :
défiscalisation immobilière Pinel
(remplacée par un dispositif d’amortissement du bien acquis)

Etendre le crédit d’impôt à l’investissement
dans les équipements de
production d’énergies renouvelables

Faciliter la défiscalisation en Girardin Outre-Mer

Mettre en place une fiscalité sur la pollution ou la consommation.Diminuer l’écart entre salaire brut et salaire net en supprimant les cotisations maladie et les cotisations
chômage du salarié, sur tous les salaires et pour les indépendants

Augmentation de 1,7 point de la CSG sur une base plus large, sauf pour les chômeurs et les 40 % des
retraités les plus modestes)

Mettre en place un revenu universel d’existence. Ce revenu sera déployé progressivement et sera ensuite étendu à l’ensemble de la population.

A terme, il atteindra la somme de 750 euros.

Mesures
fiscales pour
les entreprises
Élargir l’assiette imposable des entreprises.

Baisser les cotisations employeurs pour les ramener à 7 points du PIB et en passer une partie sur les cotisations
salariales.

Limiter le régime qui permet aux grands groupes de payer extrêmement peu d’impôts (voire pas du
tout) en France.

Supprimer les taxes et impôts absurdes comme les cotisations FNAL, versement transport, taxes CNSA, taxe sur les véhicules de tourisme,
contribution apprentissage).

Réorienter l’épargne vers l’investissement
en réduisant l’IR de 30 à 50 % du montant investi dans une PME, jusqu’à
un plafond de 1 million d’euros.

Instaurer un sursis d’imposition lors
de la transmission de la PME aux descendants.
Supprimer les droits de mutation à Titre Onéreux.

Aligner la fiscalité sur le CA des artisans / commerçants et des auto entrepreneurs et nouveaux plafonds
de l’auto entreprise.

Mettre en place un agenda européen pour l’équité de traitement fiscal entre les majors américaines et les
entreprises européennes.

Mettre en place une Flat tax : taux d’imposition unique sur les intérêts,
dividendes et plus-values.

Transformer le CICE en allègements de charges pérennes de 6 points pour toutes les entreprises et sur tous les salaires.

Réduire les prélèvements sur les entreprises qui nuisent à la compétitivité
: alléger et/ou supprimer les cotisations sociales patronales.

Mettre en place une fiscalité qui récompense le risque.

Baisser les cotisations des indépendants.

Augmenter le seuil du PEA (Plan d’Epargne en Actions) – dispositif qui
permet d’investir de l’épargne dans des entreprises européennes tout en étant exonéré d’impôts.

Créer le PEA-PME.

Adapter le cadre fiscal destiné aux « business angels ».

Introduire un compte Entrepreneur Investisseur pour permettre la réallocation
des plus-values réalisées
dans les entreprises en croissance. Ce compte permettra également un traitement fiscal plus avantageux que celui qui existe aujourd’hui pour les entrepreneurs qui ont pris un risque et réussi.

Ne pas modifier plusieurs fois un même impôt au cours du quinquennat.

Étendre « l’épargne salariale » aux petites et moyennes entreprises.

  ???

 

 

About the Author

louis Louis